Conférence

L'eau : a la recherche du bien commun

Par Catherine Baron
25 octobre 2017 | 17h30
Auditorium IFI Thamrin

Jalan M.H. Thamrin No. 20, Jakarta Pusat

ENTRÉE LIBRE

Réservation : reservation@ifi-id.com

Sujet : Seminar Air

Qu’elle soit considérée comme abondante ou en situation de pénurie, qu’elle soit abordée du point de vue de la ressource ou du service d’eau potable, qu’elle soit qualifiée de bien ou de droit, l’eau est au centre des enjeux de développement.

 

Dans de nombreux pays, les tensions sur les ressources en eau se font croissantes pour plusieurs raisons :

· la consommation mondiale a fortement augmenté au cours du siècle dernier, en partie du fait de l’accroissement des populations;

· les modifications des régimes alimentaires ;

· le changement climatique accroit la pénurie ou renforce les situations extrêmes.

 

Ces constats concernent bien sûr certains pays (ou certaines régions) plus que d’autres. Pourtant, même dans des contextes où l’eau est abondante, une grande partie de la population peut être exclue d’un accès à une eau saine, et ce pour des raisons parfois climatiques mais surtout économiques, politiques et sociales.

 

Ces tensions imposent de penser de nouveaux modes de gestion des ressources afin de favoriser l’accès à une eau saine pour les populations, notamment les plus précaires dans les grandes villes des pays pauvres. Considérer l’eau comme bien commun permet d’innover dans sa gestion, au-delà d’une opposition classique entre service publique et bien privé.

 

La conférence de Catherine Baron retrace l’histoire des statuts (public ou privé) attribués à  l’eau afin de mettre en évidence les enjeux qui y sont liés. Ces conférences impactent les choix politiques faits à différentes échelles (nationales, locales) et ont donc des conséquences sur l’accès à l’eau pour les populations.

 

La conférencière

Catherine Baron est socio-économiste, Professeure des Universités à Sciences Po Toulouse, France. Chercheure au LEREPS (Laboratoire d’Etudes et de Recherches sur l’Economie, les Politiques et les Systèmes Sociaux), à l’Université de Toulouse où ses travaux s’inscrivent dans l’axe « Développement et Soutenabilités », elle conduit des travaux de recherche sur la gouvernance de l’eau (gouvernance des services d’eau potable, gestion des ressources naturelles) à la fois sur le plan théorique (économie institutionnaliste, écologie politique) et sur le plan empirique (notamment dans les villes d’Afrique sub-saharienne, et plus récemment en Indonésie).